Numéros d'identification :
MNC 2006.5.1

Désignation :
Collier kanak de perles de jade

  Cliquer pour agrandir
Création :
Date de création : très probablement le 19e siècle
Lieu de création : Aire coutumière Djubea-Kaponé, Nouvelle-Calédonie

Collecte :
Date de collecte initiale inconnue. Objet acquis par le Musée de Nouvelle-Calédonie dans une galerie de Nouméa en novembre 2006.

Matière et technique :
Roche de serpentine taillée, polie, percée en perles et poils de roussette tressé (Pteropus sp.)

Mesures :
Longueur maximale 41cm
Diamètre minimal 1cm
Largeur 4cm
Epaisseur 1cm

Fonctionnement et contexte :
Le collier en perles de jade, caawe (langue Nemi), lié à un écheveau en poils de roussette, figurait parmi les richesses les plus prestigieuses, détenues par les épouses et les filles de chefs. L'écheveau en poils de roussette, hîjuk (langue Nemi), animal respecté par les Kanak, représentait aussi une importante monnaie d'échange : plus l'écheveau était long, plus grande était sa valeur.

Description analytique :

Collier constitué d’environ 80 perles de jade de couleur verte, aux formes arrondies mais légèrement inégales, passées sur une tresse de poil de roussette. Le collier est orné d’un amas de plusieurs tresses de poil de roussette terminé et maintenu par trois perles de jade.

Expositions :
"Kanakart" exposition au Pataka Museum and Art Gallery de Porirua en Nouvelle-Zélande, du 26 août au 1er décembre 2007